Projets de recherches

1. Projet ARC 2015-2020 : "Une spécificité belge? Révolution sexuelle et (dé)pilarisation de 1960 à 2000. Une contribution à l'histoire de la transformation des normes de genre et de sexualité"

Le CIERL, en partenariat avec des criminologues du Centre de recherches criminologiques, et des sociologues du centre Migrations, Espaces, Travail, Institutions, Citoyenneté, Epistémologie (METICE) a entamé une Action de Recherche concertée (ARC) intitulée "Une spécificité belge? Révolution sexuelle et (dé)pilarisation de 1960 à 2000. Une contribution à l'histoire de la transformation des normes de genre et de sexualité". Deux doctorants travaillent respectivement sur l’histoire des plannings familiaux catholiques et sur les institutions catholiques de protection de la jeunesse dans leur rapport avec les mutations de genre et de sexualité. Un post-doc travaille sur l’évolution du discours des autorités catholiques belges sur les questions de genre, de sexualité, de couple, de famille et de mixité. 
Responsable : Cécile Vanderpelen

2. Projet ARC 2016-2021: "Jeunesses en Asie orientale : Identités et pratiques dans les espaces publics" (GENEsYs)

East Asian societies have, over the past few decades, undergone dramatic demographic, economic, political and technological transitions. Particularly impacted by these transformations is the younger generation, which experiences differ greatly from earlier generations. Continually exposed to both traditional and modern values and practices, East Asian “Millennials” or members of “Generation Y” (cohorts born from the 1980s to the early 2000s) have proven particularly active in appropriating old and creating new practices when seeking to shape their identities 

The main objective of this project is to examine the relationship between youth identity construction and public spaces in East Asia. It seeks to understand how public spaces shape East Asian youth identities; how youth use these spaces; what the practices and strategies of appropriation are; and how youth active presence in public spaces influence the negotiation of beliefs, values and memory in terms of continuity and change, and shape collective identities.

The GENEsYs project will follow four main perspectives: youth cultural and gender identities; youth social and ethnic identities; youth religion identities; and youth political identities.
.
Chercheur: Baudouin Decharneux 

3. IMPRESS (Brain.be): Au-delà du conflit idéologique: religion et libre-pensée dans la presse médicale belge (1840-1914)


Promoteurs:  Frédéric Lemmers (KBR),  Cécile Vanderpelen / Doctorant: Joffrey Liénart


4. Histoire du concept  de genre dans les associations catholiques de militants féministes en Belgique (2013,-)

Depuis 2013, Juliette Masquelier, chercheuse au CIERL, travaille grâce à une bourse FRESH (FNRS) à la réalisation d’une thèse sur l’histoire du concept féministe de genre dans les associations catholiques de militants féministes en Belgique et ses impacts sur l’opinion des fidèles et les autorités ecclésiastiques. 

Chercheur : Juliette Masquelier / Promoteur: Cécile Vanderpelen


5. Les religions amérindiennes dans la pensée occidentale. Historiographie et iconographie européennes des dieux et rites aztèques (XVIe-XVIIIe siècles)  (2013-2017)

Depuis 2013, Elisabeth Trufin travaille, grâce à une bourse FNRS (Aspirante FNRS), sur la façon dont les religions amérindiennes et, en particulier, les dieux et les rites aztèques (Mexique central, c1200-1521) ont été perçus dans la pensée occidentale, du XVIe au XVIIIe siècle. 

Chercheure: Elisabeth Trufin / Promoteur: Sylvie Peperstraete


6. Entre kabbale juive et kabbale chrétienne (2010-2018) 

  • "Entre kabbale juive et kabbale chrétienne. La pensée d’Isaac Louria : transmission, réception et intégration au sein des milieux kabbalistes européens et particulièrement en Italie (1590-1700)".
Chercheure: Anna Maria Vileno (recherche doctorale: 2010-2014)

  • "La kabbale chrétienne au 17e siècle. Etude de son impact sur les relations judéo-chrétiennes et de ses rapports avec l'hétérodoxie religieuse" 
Chercheure: Anna Maria Vileno (recherche post-doctorale: 2015-2018)

7. Franc-maçonnerie, rationalisme, libre-pensée, laïcité

Cette unité coordonne les activités de recherche sur la franc-maçonnerie, le rationalisme, la libre-pensée, la laïcité.

Franc-maçonnerie en général: Baudouin Decharneux - Christophe Loir
Histoire de la franc-maçonnerie: Nicoletta Casano
Symbolisme, aspects anthropologiques de la franc-maçonnerie: Olivier Santamaria
Antimaçonnisme: Jean-Philippe Schreiber

8. Centre d’études du judaïsme contemporain


9. État des lieux des identités musulmanes (2014)

Cette recherche, financée par le Centre d’action laïque (CAL), a été menée par Stéphane Jonlet, sous la direction de Jean-Philippe Schreiber.

Il existe des manières très variées d’être musulman en Belgique, sans doute autant de manières qu’il y a de musulmans dans le pays. Le spectre des modalités d’appartenance, des identités, des croyances et des pratiques est très large, et développe des schèmes extrêmement complexes et nuancés ; être musulman, de surcroît, ne peut se réduire simplement à de l’adhésion à l’orthodoxie ou l’orthopraxie, mais suppose aussi que se reconnaissent dans l’appartenance à l’islam des hommes et des femmes qui se disent de culture musulmane, sans pour autant en épouser toutes les contraintes, obligations ou traditions, voire même sans croire ou afficher leur appartenance.

Ces différentes formes de l’islam, ou des islams, de Belgique sont encore peu connus, même si un certain nombre de travaux leur ont déjà été consacrés (L. El Bachiri, Br. Maréchal, F. Dassetto...). En effet, s’il existe une littérature importante sur l’islam en Belgique, celle-ci met davantage en lumière l’islam officiel ou orthodoxe, voire les représentations que l’on en a. Une enquête d’envergure mérite ainsi d’être menée, visant à mieux éclairer la diversité de l’islam (des islams) de Belgique, en particulier sa (ses) périphéries, et ce en prenant en compte l’ensemble des origines des musulmans de Belgique (issus du Maroc, de la Turquie, de l’Afrique subsaharienne, des Balkans, de divers pays arabes, de pays asiatiques, de la Belgique elle-même et enfin de conversions).

En vue de déterminer les modalités de cette recherche (méthodologie, encadrement, informateurs...), une enquête préliminaire s’impose. Celle-ci ne sera pas quantitative, mais bien qualitative, reposant sur une enquête de terrain et des entretiens avec des informateurs diversifiés.

Cette enquête préliminaire visera :

  • à déterminer (1) la faisabilité d’un tel état des lieux ;
  • à opérer (2) un état des savoirs déjà constitués sur le sujet ;
  • à recenser (3) les questions qu’une telle enquête devrait être à même de poser : visibilités/invisibilités ; identités (individuelles et collectives) ; assignations identitaires ; endogamie/exogamie ; dimension de genre ; impact du regroupement familial; orthopraxie/hétéropraxie; religion littérale/religion populaire ; public/privé ; leadership ; allégeances ; héritages et traditions ; rapport à la laïcité de l’Etat et sa neutralité constitutive ; conceptions de la vie et choix éthiques; facteurs favorisant/accélérant la sécularisation (scolarité, monde professionnel, engagement social, affiliation/militantisme syndical ou associatif, place de la religion dans les structures institutionnelles et sociales de la Belgique...) ; facteurs ralentissant la sécularisation (éducation, environnement familial et social, vie religieuse, pression religieuse — dans le monde hospitalier, le monde carcéral —, place de la religion dans les structures institutionnelles et sociales de la Belgique...) ; représentations diverses de l’islam et des musulmans dans le corps social et dans les médias...
  • et enfin à mener (4) une recherche exploratoire limitée, sur un contexte local (Bruxelles, Liège, Charleroi). 

10. Projet ARC (2008 - 2013): "La religion de l'autre. Lecture et interprétation de l'altérité religieuse dans l'islam, le christianisme et le judaïsme, de l'antiquité tardive à nos jours"

Le Centre interdisciplinaire d'Etude des Religions et de la Laïcité a obtenu le soutien de l'Université pour une Action de Recherche Concertée (ARC) portant sur les années 2008-2013. Ce vaste projet de recherche, qui a permis au CIERL de recruter trois chercheurs, d'organiser trois colloques et cinq séminaires, et d'accueillir en son sein des collègues étrangers, a porté sur le thème suivant : " La religion de l'autre. Lecture et interprétation de l'altérité religieuse dans l'islam, le christianisme et le judaïsme, de l'antiquité tardive à nos jours ".

Comme l'a récemment mis en évidence l'historien des religions Philippe Borgeaud, la plupart des études sur le judaïsme, le christianisme, et l'islam reflètent un point de vue presque exclusivement occidental. Il nous a donc paru nécessaire de dépasser ce biais culturel et d'étudier autrement la connaissance que chacun de ces courants religieux avait des deux autres religions révélées. C'est ce que nous avons entrepris dans notre projet, qui a visé à analyser les regards croisés entre judaïsme, islam, et christianisme, et ce en partant des textes de ces trois traditions.

Bien que chacune de ces religions soit concernée, nous y avons accordé une place privilégiée à l'islam. D'abord, parce que ce dernier occupe actuellement un rôle particulier sur le plan international — en raison d'une part de sa vitalité et de sa progression, d'autre part de son implication dans le façonnement du monde actuel —, au Proche- Orient, en Afrique, en Asie, mais aussi en Europe. Ensuite, parce que nous voulions permettre à notre Université d'accroître de manière significative ses potentialités en termes de recherche et d'enseignement relatifs à l'islam.

D'un point de vue méthodologique, notre point de départ a été une approche rhétorique, comprise comme l'analyse des stratégies argumentatives développées en fonction de la position dans laquelle on se trouve. De ce point de vue l'étude des textes apologétiques et polémiques a joué un rôle important. Deuxièmement, une approche comparatiste a été subordonnée à l'approche rhétorique. En effet, la réappropriation de certaines traditions et la comparaison de leur réception dans les trois religions constitue souvent comme un miroir, qui reflète avec pertinence la perception de l'Autre que partagent les traditions communes en question. Enfin, cette recherche s'est voulue résolument transdisciplinaire : l'une des articulations essentielles des recherches a précisément été ce dialogue entre disciplines. La pluridisciplinarité de notre équipe — qui regroupe des historiens des religions, des philologues, des linguistes, des historiens, des sociologues… et représente l'essentiel des forces vives qui travaillent sur le fait religieux à l'Université libre de Bruxelles — nous a ainsi permis d'aborder la question de l'altérité religieuse de manière originale et complémentaire.

Le projet ARC a donné lieu à plusieurs publications. Le principal résultat en est le renforcement significatif des recherches et enseignements sur l'islam à l'Université, de façon à y constituer un pôle d'expertise dont elle ne disposait pas auparavant. 

Personne de contact: Jean-Philippe Schreiber

> Colloque de clôture du projet: "Apocalyptique et Figures du Mal", 6-7 juin 2013


11. Les Eglises chrétiennes émergentes à Bruxelles (2006 - 2011)

Etude anthropologique et historique des pratiques et représentations religieuses de communautés chrétiennes d'origine étrangère implantées sur le territoire bruxellois

Cette recherche consacrée aux Eglises chrétiennes émergentes à Bruxelles se construit autour de trois grands axes méthodologiques : identifier les acteurs de l’émergence, à savoir les réseaux de migrants au sein desquels femmes et missionnaires jouent un rôle prépondérant étudier le rapport paradoxal de ces acteurs à la société civile, entre repli communautaire et acculturation active établir précisément, sur base de données nouvelles, la cartographie religieuse de Bruxelles.

Résolument interdisciplinaire, cette recherche engage à la fois l’anthropologie culturelle et l’histoire des religions. Conformément à leurs vocations respectives, l’anthropologie saisit sur le vif les pratiques religieuses contemporaines et l’histoire en dégage les antécédents déterminants. Cette double approche permet de comprendre l’implantation à Bruxelles de groupes religieux avec lesquels il faut désormais compter, vu le succès croissant qu’ils rencontrent dans des tranches précises de la population urbaine. Identifier les « publics-cibles » de ces groupes émergents mènera, de proche en proche, à faire le point sur leur rapport au reste de la société belge, puis à prendre en compte leur dimension transnationale.

Travail de terrain, contextualisé à partir des données accumulées depuis plus de vingt-cinq ans d’observation du fait religieux par l’Institut d’Etude des Religions et de la Laïcité (ancienne appellation du CIERL), cette recherche en appelle aux techniques traditionnelles d’investigation de l’ethnographie. Elle bénéficie d’une part de l’expertise du CIERL en matière de sociologie religieuse, d’étude du christianisme contemporain et du phénomène des hérésies et des sectes, d’autre part des compétences du Centre d’Anthropologie Culturelle, familier de l’enquête ethnographique tant en Europe qu’en Afrique ou en Amérique latine. Cette recherche constituera, dans un second temps, la matrice méthodologique d’une recherche similaire consacrée aux communautés musulmanes et aux religions asiatiques. Pour l’heure, elle a pour double vocation de constituer un laboratoire de la transmission religieuse et d’établir précisément, sur base de données nouvelles, la carte religieuse de Bruxelles.

Chercheurs concernés : Emilie Brébant - Maïté Maskens - Barbara Menier

12. Centre de Recherches sur l'Anthropologie Culturelle du Catholicisme (2003-2008)  

Le Centre de Recherches sur l'Anthropologie Culturelle du Catholicisme (CRAC), poursuit et amplifie les efforts accomplis dans le cadre du séminaire sur « Le Pouvoir et le Sacré » en s’intéressant aux différents aspects de l'histoire culturelle du catholicisme:

Littérature et catholicisme : Fabrice Preyat, Jacques Marx
Religion populaire : Anne Morelli
Vie culturelle : Cécile Vanderpelen, Bibiane Freche
Missions : Jacques Marx

. : © 2010 | copyright : .